Pour le meilleur, ou pour le pire, un évènement fait basculer la vie d’un personnage, en provoquant en lui un désir conscient/inconscient pour ce qui d’après lui restaurera l’équilibre. Cet évènement le propulse dans une quête destinée à obtenir son objet de désir contre les forces de l’antagonisme (d’un point de vue interne, personnel et extra-personnel). Il y parviendra ou non. C’est une histoire en miniature.

ROBERT MCKEE

Ce nouveau chapitre du club apporte un éclairage supplémentaire à la séance abordée le mois précédent, autour de l’élément déclencheur, le premier évènement d’importance de la narration, et la cause première pour tout ce qui suit et met en mouvement les quatre autres éléments: la complication progressive, le conflit, le climax et la résolution.

Autour d’une thématique Western, La séance de Juin s’est déroulé en 2 parties:

1ère partie: L’incident déclencheur

Le western comprend quatre grandes familles – le western classique américain(WCA), le western spaghetti(WS), le western moderne(WM) et le western legacy(WL). De ces quatre grandes familles, nous avons tiré une liste exhaustive de situations classiques, en choisir l’une d’entre elles dans un premier temps, qui vous servira d’élément déclencheur à l’histoire que vous allez ébauché au cours de l’après-midi.

Dans une courte introduction, vous allez incarner un nouveau héros, évoluant dans le monde et l’époque de votre choix, celui-ci peut être un chasseur de prime intergalactique évoluant au XXXème siècle ou un déserteur de la guerre de sécession en quête de rédemption à la fin du XIXème siècle, la seule contrainte étant que l’univers imaginé répond aux caractéristiques du western tel que nous/vous l’imaginons(l’imaginez).

A partir de l’évènement choisi (liste donnée lors de la séance), vous devez nous raconter l’incident déclencheur qui va bousculer la vie de votre héros, en insistant sur le but recherché par celui-ci. Sans désir, pas de héros et donc pas d’histoires.

2ème partie: La réaction à l’incident déclencheur

Vous avez défini la colonne vertébrale de votre histoire en attribuant à votre héros un but, un désir qu’il se doit d’assouvir en affrontant des forces antagoniques, une série d’épreuves censées le transformer au travers de cette quête. Vous allez cette fois construire une péripétie au cours de laquelle votre héros, rencontrant de nombreux obstacles, en sortira transformé. Insistez sur la métamorphose rencontrée par celui-ci jusqu’à un point précis de l’intrigue (de la structure narrative).

Vous ne répondrez pas à toutes les interrogations, et notamment la question principale (le protagoniste parviendra t’il à retrouver son équilibre à la fin de l’histoire), vous abandonnerez vos auditeurs/lecteurs au moment critique de l’histoire, lorsque celle-ci bascule vers son point culminant (ou climax) annonçant la résolution ou non de celle-ci.

Publicités